B i o g r a p h ie

Lilith Guégamian est née en Arménie. Arrivée en France à l’âge de 4 ans, elle s’intéresse très tôt à la guitare et poursuit des études musicales qui la mènent peu à peu vers une médaille d’or à l’ENM de l’Hay-les-Roses, dans la classe de Tania Chagnot. Elle étudie également la guitare avec Roland Dyens, Léo Brouwer et Alvaro Pieri lors de nombreux stages en France et à l'étranger. Parallèlement, Lilith suit des cours d'harmonie et de contrepoint à Fontenay-sous-bois dans les classes de Solange Chiapparin et Christine Menesson, puis au CRR de Lyon.

Commence alors une vie de concerts, de composition et d’enseignement…

D’abord guitariste du quintette de tango « Tres y dos », puis de la chanteuse Céline Blasco, avec qui elle a enregistré deux albums, Lilith commence en 2006 à se produire en  solo

Au départ constitué de pièces pour guitare seule de sa composition (éditées chez Rubin puis aux Productions d'Oz), son programme s’enrichit parfois de chants, d’abord venus d’ailleurs (de son Arménie natale, ou de l’Inde qu’elle affectionne et où elle s’est rendue à trois reprises), puis de ses propres compositions en français. Indépendamment de ses concerts en solo, Lilith se produit également régulièrement au sein de la compagnie Saté-âtre (spectacles « Les Preux de Sassoun », « Que souffle le vent » et « Anahit »).

 

 Fin 2007 son premier album « Éclairée par une luciole » voit le jour. « L’écriture de Lilith regorge de finesse et d’imagination. Sa musique est un conte… »

 

En 2009, elle se consacre à l’écriture –paroles et musiques-  de chansons en français et enregistre, en septembre 2010, son deuxième album  intitulé « De passage… ». « Lilith fait œuvre d’ici et d’ailleurs, là où son inspiration vagabonde en toute liberté, en France, en Inde comme en Arménie. Son esperanto musical est l’émotion qu’elle porte à de jolis sommets… »  M.Kemper

«Lilith nous emmène, pour notre plus grand plaisir, dans un voyage en musiques, en langages, en couleurs, en saveurs, en émotions à fleur de peau… »  F. Gagnol

En 2018, Lilith  sort « Au milieu de l'immensité », son troisième album en solo: des compositions pour guitare seule, des arrangements (très revisités...) de thèmes arméniens pour guitare et voix, et quelques chansons en français, de sa composition.

Parallèlement à son activité de guitariste, dès les années 2010, Lilith compose pour différentes formations instrumentales des musiques destinées au théâtre ou à la danse: musique du spectacle de danse « Mademoiselle Piou-Piou » pour la compagnie Antarès à Craponne,  musique de la pièce "Le Dieu du carnage" de Y. Reza pour la compagnie Saté-âtre (création en Arménie en 2018 lors de la semaine de la francophonie). En 2019, Sandrine Verrycken lui commande douze musiques pour des méditations guidées, "Voyages divins" autour de douze déesses, méditations qui paraîtront en mars 2020 sur le site astroetik.fr.

 

Lilith Guégamian enseigne  en tant que PEA (professeur d'enseignement artistique) la guitare au Conservatoire de Villefranche-sur-Saône, où elle exerce  depuis 2008 .  Elle a été la compositrice invitée au concours national de guitare de Ceyzériat en 2014 puis en 2016. Elle participe à de nombreux jurys, dont celui, en 2018, d'assistants territoriaux d'enseignement artistique spécialité guitare. Elle a écrit en 2018, suite à une commande des conservatoires de la Loire, une pièce pour orchestre de guitares « Si... » dédiée à Roland Dyens.... Roland Dyens, qui avait ainsi préfacé les recueils  de pièces pour guitare  de Lilith:

 

         « Lilith Guégamian, je la connais depuis les années 90, et ma prime impression la concernant fut alors-fut déjà : en voilà une qui n'est pas une guitariste classique, classique. Je sentais bien qu'elle détenait en effet, ce trésor que, moi, j'ai toujours appelé la flexibilité et qui n'est pas donné à tout le monde, loin s'en faut . Qu'elle se mette à composer par  la suite ne m'aura guère surpris. Qu'elle écrive aussi de superbes chansons non plus. Tout cela est en parfaite harmonie avec son Arménie et son personnage à la fois gourmand et épanoui. Alors...Alors régalez-vous avec ces pièces qui collent si bien à la guitare. Grâce à elles vous voyagerez vite et loin ! » R. Dyens

 

« J’irai, j’irai là où la vie doit m’emmener……….."

Compositions pour différentes formations instrumentales

Pour la danse : 

★ « Mademoiselle Piou-Piou » création à Craponne en 2014, commande  de la compagnie Antarès

 

Pour  le théâtre :

« Le Dieu du Carnage », création en 2018 en Arménie lors de la semaine de la francophonie, commande de la compagnie Satéâtre 

 

Pour des méditations :

★ « Voyages divins », création en 2020 sur le site AstroEtik, commande de Sandrine Verrycken

Publications pour guitare :

★ Publications en 2007 aux Editions Rubin des pièces pour guitare : « Un nouveau jour », « Eclairée par une luciole » , « Pas maintenant »(pour deux guitares), « La ronde des sorcières et la naissance des déesses »

★ Publications en 2013 aux Editions Rubin distribuées par Robert Martin des recueils pédagogiques  « Couleurs de l'Inde » (cycle 1) et « Couleurs d'Arménie » (cycle 2), l'ensemble de ces pièces ayant été imposé au concours de guitare de Ceyzériat en 2014

 

★ Publications depuis 2017 de nombreuses pièces aux éditions Productions d'Oz : « Parfums d'Arménie » (recueil pédagogique destiné aux élèves de cycle 1), « Hov arek » (pièce traditionnelle arménienne arrangée pour guitare seule), « Juste deux...quoi ?/ Accords (perdus) » (2 pièces pour ensemble de guitares), « Si...(à Roland Dyens dans l'infini )» (pour orchestre de guitares, contrebasse et guitare électrique), « Au milieu de l'immensité » (pour guitare seule)...

Discographie :

Albums En Solo : 

 « Éclairée par une luciole », en 2007

★ « De passage » en 2010

★ « Au milieu de l'immensité » en 2018

Albums en tant que Guitariste et arrangeuse de Céline Blasco :

★ « Les rondeurs d’argile », en 2002

★ « La negra », en 2005  

Album en tant que Guitariste invitée  par « Enfance et musique »

★ « Les 3 papas », en 2006

Filmographie :

★ Musicienne et comédienne dans « Alice et Martin » d’André Téchiné, en 1998 avec Juliette Binoche.

Quelques lieux de concert :

Dash Blaze à Londres, Péniche Anako à Paris, festival « Tout l’monde dehors »  à Lyon,  Villa Gillet à Lyon, festival du lac à Lausanne,  Espace Kiron à Paris, « Athouboutd’chant » à Lyon, ...

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube